Articles tagués “paris 1

Dr Nicole Belloubet, Vice Présidente ESR du Conseil régional Midi Pyrénées

Dr Nicole Belloubet a soutenu sa thèse portant sur « Pouvoir et relations hiérarchiques dans l’administration française » à  l’Université Paris 1 en 1990. Les conditions d’élaboration de son travail de recherche n’ont pas été simples car, à l’époque, N. Belloubet avait un poste d’assistante dans un centre de formation permanente, travaillant à temps plein avec deux enfants en bas âge. Le doctorat, c’était donc le soir, le week-end et pendant les « vacances ». Pas facile ! « Il m’a fallu beaucoup de volonté pour terminer », se souvient-elle. « En même temps, c’était passionnant d’aller au fond des choses, de brasser des idées et d’avoir l’occasion de rencontrer beaucoup de hauts fonctionnaires ». Son doctorat en poche, N. Belloubet enchaîne avec l’agrégation du 3e cycle dont elle sort 2e. En 1993, elle devient Maître de conférence. Son rêve, déclenché lors d’un cours d’histoire du droit à l’université de Sceaux, se réalise enfin.

Côté engagement politique, il démarre en 1983. En 1989, N. Belloubet se présente en tête de la liste Parti socialiste pour les élections municipales. Elle vit alors dans un village en banlieue parisienne. Perdante mais pas abattue, elle garde un goût prononcé pour « la chose publique ». D’ailleurs, elle deviendra recteur en 1997 et reverra à cette occasion, nombre de personnes qu’elle avait rencontrées pour son travail de doctorat.

N. Belloubet pense que les compétences des docteurs sont sous utilisées par les entreprises et dans la fonction publique, en France. « Il est nécessaire de faire lever les freins à l’emploi de ces diplômés. Des dispositifs existent (comme les Doctoriales), mais ils sont insuffisants », nous a-t-elle confié.

Publicités

Le doctorat vu par Dr Isabelle This Saint Jean, VP au conseil régional Ile de France

Isabelle This Saint-Jean est docteure en sciences économiques, son sujet de thèse a porté sur les  « Anticipations et croyances autoréalisatrices. Indétermination ou prise en compte des « facteurs psychologiques » en économie ».

Elle a débuté sa carrière académique à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne comme maître de conférences de 1994 à 2004, puis est devenue Professeure tout d’abord à l’Université du Littoral Côte d’Opale (ULCO) de 2004 à 2007, et ensuite à l’Université Paris XIII Paris-Nord.

Du côté de ses engagements politiques, elle a été successivement vice-présidente de Sauvons la Recherche puis présidente de décembre 2008 à 2010. Depuis 2010, elle est vice-présidente chargée de l’enseignement supérieur et de la recherche au conseil régional d’Ile-de-France.

Entretien réalisé par Sebastien Poulain, le 17 février 2012 à Paris


Agathe Cagé, doctorante, joue cartes sur table

Normalienne doctorante depuis 3 ans, financée pendant 4 mois par un contrat doctoral auquel elle a mis fin lorsqu’elle a été reçue à l’ENA, Agathe Cagé réalise une thèse sur « Production intellectuelle, besoins programmatiques et prises de position : quelle réception par les professionnels de la politique des contributions des intellectuels ? » sous la direction de Frédéric Sawicki à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Elle a enseigné à l’Ecole supérieure de commerce de La Rochelle et l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Elle est membre fondatrice du think tank Cartes sur table.

Elle est interviewée par Sébastien Poulain et pense qu’il faut « revaloriser l’image des docteurs souvent vus comme des rats de bibliothèque », particulièrement en Sciences Humaines et Sociales.


Dr Bastien François, pour Europe Ecologie Les Verts

Bastien François est docteur en science politique en 1992 avec une thèse sur « La cinquième République dans son droit » réalisée sous la direction de Jacques Lagroye, à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.

Pendant les 7 années dédiées à sa thèse, Bastien François a été allocataire moniteur (AM) pendant 3 ans puis Attaché temporaire d’enseignement et de recherche (ATER) pendant 2 ans.

Depuis 2010, il est président de la commission de l’Enseignement supérieur et de la recherche du Conseil régional d’Ile-de-France pour Europe Ecologie Les Verts.

Il est interviewé par Sébastien Poulain et il a choisi la persévérance comme compétence phare des docteurs.