Articles tagués “reconnaissance

Piratage sur le doctorat

Depuis une semaine, nous subissons des attaques de pirate informatique. Nous ne pouvons plus publier d’articles et d’interviews de façon totalement sécurisée sur ce blog et sur d’autres comptes.

Sans verser dans la paranoïa, nous nous posons de sérieuses questions. Quoi qu’il en soit, nous allons tenter, envers et contre tous les éléments électroniques malveillants, de poursuivre notre action pour une meilleure reconnaissance du doctorat en France.

Nous espérons que vous êtes nombreux, plus ou moins anonymes, doctorants, docteurs ou pas à soutenir notre action.

Publicités

La place des doctorants par Jacques Cheminade, candidat aux présidentielles

Jacques Cheminade n’est pas docteur. Il est diplômé d’HEC Paris en 1963, licencié en droit en 1965 et diplômé de l’ENA en 1969.

Du côté de ses engagements politiques, il a été secrétaire général du Parti ouvrier européen (POE) en France de 1982 à 1991, puis de la Fédération pour une nouvelle solidarité (FNS) en 1991 et fondateur en 1996 de Solidarité & Progrès.

Il a recueilli les 500 signatures et est officiellement candidat aux présidentielles sous l’étiquette Solidarité & Progrès qui édite « L’art & la science au peuple ! » Dans le 3e numéro, un doctorant de l’Onera est interviewé.

Jacques Cheminade s’exprime face à la caméra de Sebastien Poulain sur la place à conquérir, par les doctorants, dans la société et ce au détriment des ingénieurs.


Les Verts et le doctorat

Dr Marc Lipinski et Dr Laurent Audouin planchaient ce soir à l’EHESS sur le programme des Verts pour l’ESR. Entendez l’Enseignement supérieur et la Recherche. S’ils sont élus en mai, outre le lancement d’Etats généraux de l’ESR à l’été 2012, ils créeront 5 000 postes statutaires de chercheurs par an pour résorber petit à petit les 30 à 40 000 chercheurs en CDD,  ils supprimeront les classes prépa, ils transformeront l’ANR (Agence nationale de la recherche) en une agence d’attribution de fonds pour lancer des sujets de recherche préalablement débattus directement avec les citoyens, ils réformeront le crédit d’impôt recherche, ils veilleront à ce que 1% du PIB soit attribué au financement de la recherche civile…

Concernant « notre » sujet, le doctorat, Laurent Audouin a déclaré : « il faut beaucoup plus de docteurs dans ce pays et mieux les reconnaître ». Bon point! Comment? « Par une reconnaissance du doctorat dans la haute fonction publique et dans le privé ». C’est-à-dire? « Une reconnaissance dans les conventions collectives qui passera par un dialogue avec les représentants du monde économique » a ajouté Marc Lipinski. Il y a quatre ans, Valérie Pécresse alors ministre de l’ESR tenait à peu près le même discours sur ce sujet-là (voir l’article sur ce blog). Mais ses promesses n’ont jamais été tenues. Nous veillerons !

Retrouvez les débats in extenso sur le blog Politiques des sciences