Anti facilité

[COMPETENCES] Les doctorants s’attachent à vérifier les faits, les données, à croiser les informations et à travailler selon des procédures précises grâce au fameux raisonnement scientifique : sociologique, mathématique, juridique…

Lorsqu’un fait, un comportement, une donnée, une information contredit une hypothèse, alors la théorie est remise en question.

Les doctorants possèdent donc une « vertu » ou « éthique professionnelle et humaine » qui consiste à essayer de systématiquement confronter leurs idées à l’épreuve des faits.

Exemple : dans les sciences expérimentales, ils choisissant, les conditions les plus défavorables pour réaliser leurs expérimentations et expériences, autrement dit les conditions qui présentent le plus de risques d’aboutir à ce que leur idée ou hypothèse ne résiste pas aux faits. Ils font donc en quelque sorte le contraire de ce que nous dicte la facilité. En effet, tout individu est spontanément enclin à faire l’inverse, et cherche dans son environnement des éléments qui puissent sinon le rassurer, tout au moins le conforter dans ce qu’il pense. Les doctorants sont toujours en recherche d’objectivité, de neutralité, de vérité, de transparence.

Conséquences pratiques : cela ne peut qu’atténuer les risques pris dans les différents projets au moment du lancement, du suivi et de la finalisation. Les informations que les doctorants présentent sont les plus sûres, les moins biaisées, les moins subjectives possibles.

Publicités

Déposer vos remarques, questions, suggestions... Vous pouvez interpeller les interviewés

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s