They can speak English

[COMPETENCES] Les docteurs sont amenés à avoir des responsabilités importantes dans un marché du travail national ou international. La pratique des langues étrangères est donc plus que jamais nécessaire. Or, l’anglais est devenu, sans conteste et sans partage, la langue de la recherche.

Conséquences : les doctorants doivent être capables de lire l’anglais car il y a toutes les chances que des travaux importants existent sur son sujet en langue anglaise et dont il ne peut pas faire l’impasse dans la bibliographie et les références de sa thèse, de ses enseignements, de ses articles…

  • Les doctorants doivent comprendre l’anglais pour pouvoir assister aux nombreuses conférences nationales ou internationales et pour pouvoir communiquer avec les chercheurs.
  • Ils doivent parler l’anglais lors des conférences qu’ils font eux-mêmes et lors des discussions avec les chercheurs étrangers.
  • Ils doivent encore pouvoir écrire en anglais pour la rédaction d’articles en langue anglaise.
  • Ainsi, ils sont capables de traduire des documents, articles, notes… techniques, scientifiques, complexes.
Publicités

Déposer vos remarques, questions, suggestions... Vous pouvez interpeller les interviewés

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s